9 Faits importants que chaque femme doit impérativement connaître sur son système "urogénital" - Fimina

9 Faits importants que chaque femme doit impérativement connaître sur son système « urogénital »

Outre les organes reproducteurs masculins, les urologues se spécialisent également dans les soins de santé des femmes. Ils couvrent une gamme de problèmes de santé communs après la grossesse et l’accouchement tels que les troubles du pelvis et les infections des voies urinaires…

Bien qu’il existe des signes avant-coureurs qui révèlent qu’un vagin a des problèmes, de même ces médecins spécialistes peuvent détecter les troubles du système urogénital féminin. En effet, les urologues ont une expertise dans les troubles chroniques tels que l’incontinence, les tumeurs, les calculs urinaires et les malformations…

Sans plus tarder, vérifiez ces 9 faits si importants, suggérés par les experts du système urogénital féminin…

Les urologues fournissent un traitement adéquat aux troubles du système urogénital…

« Nirit Rosenblum », MD, un urogynécologue et un professeur adjoint en urologie au « NYU Langone Medical Centere, a expliqué: « Il existe différente sous-spécialité dans l’urologie consacrée à la santé des femmes. En ce qui concerne la santé de la vessie et du plancher pelvien…, nous avons beaucoup à offrir à la gente féminine en matière de prévention, de traitement et d’éducation« .

via netdoctor

1) Les problèmes de l’appareil urinaire et génital sont intenses lors de la ménopause…

Lorsque le niveau d’hormone se réduit pendant la ménopause, vous remarquerez peut-être des changements dans vos organes génitaux.

Dr. Nirit Rosenblum, a expliqué: « Le plancher pelvien, la vessie, l’urètre et le vagin sont très sensibles à l’œstrogène en déclin. Les problèmes de plancher pelvien comme les infections urinaires, l’incontinence et les prolapsus des organes pelviens deviennent plus fréquents« .

Les experts suggèrent de consommer des suppléments d’extrait de canneberge et des antibiotiques à faible dose, et ce après une activité à risque élevé. Il existe un certain nombre de traitements disponibles pour les infections urinaires tels que les médicaments, la thérapie physique et certaines opérations chirurgicales. Les urologues effectuent un diagnostic approfondi pour découvrir la cause du problème qui pourrait être les calculs rénaux, l’enflure ou le cancer…

via mercadomunicipaldecuritiba

2) La miction fréquente est un problème sérieux…

Beaucoup de femmes prennent le problème de la miction fréquente à la légère. Selon la Fondation « Urology Care », 40% des femmes ont une vessie hyperactive et ce problème peut être résolu en réduisant la consommation de caféine ou d’alcool, en prévoyant des visites fréquentes de toilettes et en faisant des exercices musculaires pelviens. Certains traitements pour la vessie hyperactive sont disponibles tels que: Les médicaments, le traitement de stimulation électrique, les implants de collagène et la chirurgie mini-invasive.

via heilpraxisnet

3) La plupart des femmes qui souffrant d’incontinence ne consultent jamais un médecin…

Beaucoup de femmes estiment que la miction fréquente n’est que le résultat du vieillissement et ainsi la négligent. Selon « l’American College of Physicians », près de 57% des femmes entre 40 et 60 ans souffrent d’incontinence urinaire due à la ménopause, à l’hystérectomie, à l’obésité, aux infections urinaires, aux troubles cognitifs, à la toux chronique et à la constipation.

Rosenblum a déclaré: « Je vois plus de patients avec de l’incontinence puisque, les femmes choisissent d’avoir des enfants plus tard; Il y a un risque accru de dommages au plancher pelvien, ce groupe de muscles qui soutient l’utérus, la vessie, l’intestin grêle et le rectum. L’incontinence est très fréquente, mais ce n’est pas quelque chose avec lequel vous devez vivre. Beaucoup de femmes ont la fausse croyance que cela ne se traite que via une intervention chirurgicale, mais il existe de nombreuses options de traitement non invasives ou moins invasives« .

Ces traitements comprennent la physiothérapie du plancher pelvien, les médicaments (anticholinergiques ou Botox) et des types spécifiques de stimulation nerveuse.

via blogspot

4) Vous devez consulter un thérapeute du plancher pelvien pour effectuer correctement les exercices Kegel.

Les exercices de Kegel aident à resserrer et tonifier les muscles du plancher pelvien. Si vous souhaitez traiter naturellement le problème de l’incontinence, contactez simplement un praticien à proximité ou en ligne.

Rosenblum suggère: « Si vous n’avez pas d’accès à un praticien, optez pour les nouveaux appareils comme le Fit-bits pour vagin, stimulant les muscles du plancher pelvien et fournissant des informations sur vos progrès. Essayez « Intone », un dispositif de prescription prouvé pour traiter l’incontinence, ou « PeriCoach », récemment approuvé par la FDA. « Pericoach » fonctionne avec une application sur votre téléphone qui vous guide dans les sessions de formation et surveille vos progrès. Il existe également un nouveau traitement non invasif appelé Laser FemiLift (ou « Le rajeunissement vaginal ») qui supposément traite l’incontinence urinaire, ainsi que le laxisme, mais il n’existe pas de bonnes études scientifiques pour montrer à quel point cela fonctionne réellement…!! »

via umich

5) La douleur pelvienne est perplexe comme si c’était un casse-tête.

Vous devez demander l’aide du gynécologue chaque fois que vous souffrez de douleurs dans la région pelvienne. Certains problèmes gynécologiques courants comprennent les douleurs menstruelles, les douleurs ovulatoires, l’Endométriose, la grossesse extra utérine, les tumeurs ovariennes, les fibromes utérins et la MID (Maladie inflammatoire pelvienne). La douleur dans la zone pelvienne peut également être due à des sources non gynécologiques qui ne peuvent être guéries que par un urologiste. De telles sources non gynécologiques de douleurs pelviennes comprennent la constipation chronique, les infections urinaires, les crampes au plancher pelvien, le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et le cancer du côlon.

Rosenblum a déclaré: «Un bon nombre de problèmes de douleur pelvienne peut être de nature gynécologique. Nous examinerons les symptômes par rapport à votre cycle menstruel ou par rapport à vos problèmes urinaires ou intestinaux».

via prevention

6) Le diagnostic incorrect des infections urinaires et des infections sexuellement transmissibles.

Selon le Journal of Clinical Microbiology 2015, les laboratoires médicaux ne parviennent surtout pas à identifier les infections sexuellement transmissibles.

Rosenblum a expliqué: « Les symptômes peuvent se confondre« .

via ehowcdn

7) Vous pouvez souffrir d’un prolapsus d’organe pelvien sans même le savoir.

Le prolapsus de l’organe pelvien se produit en raison de la faiblesse des muscles du plancher pelvien.

Rosenblum a déclaré: « Un prolapsus d’organe pelvien léger ou même plus sévère peut être relativement asymptomatique. Il est fréquemment rencontré après l’accouchement et après la ménopause« .

via metronews

8) Les calculs rénaux augmentent avec la hausse de la température…

Selon une étude menée en 2016, plus de femmes d’âge moyen souffrent aujourd’hui de calculs rénaux. Les résultats indiquent qu’il y avait une augmentation -de 45% entre 1997-2012- des risques de calculs rénaux chez la gente féminine.

Rosenblum a expliqué: « Dans les climats chauds, les gens sont plus déshydratés, ce qui rend plus probable que des cristaux se formeront dans l’urine, qui se transformeront par la suite en pierres (cela peut aussi être génétique). Pour minimiser un tel risque, rester hydraté (vous êtes hydraté si votre pipi a la couleur jaune pâle, comme la limonade), surtout quand il fait trop chaud et lorsque vous êtes physiquement actif. Si vous avez déjà eu des calculs rénaux, alors buvez 2 litres de liquide par jour« .

via ask

9) Les urologues traitent également la douleur…

La dysfonction sexuelle est un problème commun associé le plus souvent à l’âge. Il inclut des troubles de la libido inférieurs, des problèmes d’orgasme, des douleurs pendant le procès même, ainsi que la sécheresse vaginale. Les raisons de la dysfonction sexuelle pourraient être un niveau plus faible d’œstrogène et de testostérone, le mauvais médicament, la tension et la dépression. Les urologues traitent également ces problèmes.

Rosenblum a déclaré: «Nous ne prescrivant pas seulement des pilules ou des médicaments. Nous travaillons avec les thérapeutes pour traiter vraiment TOUT.»

Partagez ces informations avec vos amis et votre famille…

via dryerebakan

[fbcomments]
bhhhhhh